Chute de cheveux...effet secondaire de la chimiothérapie

Si vous ouvrez un dictionnaire pour y chercher la définition de l'adjectif "secondaire", vous lirez :

- de moindre importance

- qui vient au second rang

Et c'est aussi la vision de l'oncologue ou du personnel soignant (particulièrement au masculin), parfois même de l'entourage qui, et cela peut se comprendre, place la maladie, la pathologie, ce fameux crabe en pôle position.

Combien de fois, dans ce parcours médical beaucoup plus light que représente la pelade, je me suis entendue dire "ce n'est pas si grave ... cela pourrait être plus grave ... c'est beaucoup moins grave que ..."

Savez-vous que perdre ses cheveux, c'est se retrouver face à une image de soi détériorée ?

Savez-vous qu'une image de soi en déficit c'est l'estime de soi qui se trouve profondément atteinte ?

Savez-vous que manquer de confiance en soi ce n'est pas QUE douter de soi mais  aussi (et surtout) des autres, d'où cet infini besoin d'être rassurée ou parfois des relations "cactus".

Savez-vous que nous obliger au silence, sous prétexte que l'essentiel n'est pas là, c'est aussi risquer que s'ouvre lentement mais sûrement la spirale d'un état dépressif.

Savez-vous que parce que nous portons bien une jolie perruque, vous oubliez... nous jamais !

Savez-vous ... si c'était Vous ?

passions and co 03/07/2010 22:28


Oui,il faut le vivre pour savoir le mal intérieur que prend nôtre féminité en pleine face!MC


Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog