Acheter une perruque...dans le cas d'une chimio

Quand vous allez douloureusement apprendre qu'une chimiothérapie est obligatoire pour éradiquer votre cancer, vous allez immédiatement penser "PERRUQUE" et il y a de fortes chances que votre équipe médicale ne manque pas de vous le rappeller...

Je voudrais juste vous donner, non pas un avis ni même un conseil mais plutôt un ressenti.

Tout le monde : vos proches, le personnel soignant, la voisine de palier vont vous dire, non pas ce qu'il faut faire mais ce qu'ils feraient POUR EUX.  Mais ils ne sont pas VOUS et non seulement  vous avez le droit de faire comme bon  vous semble, mais vous avez désormais le devoir de faire ce qui vous fait plaisir.

Et cela commence par le choix de la boutique de perruques, institut capillaire ou  salon de coiffure : ressentez le lieu, sentez vous en confiance, en harmonie avec les personnes qui vont vous conseiller, avec le décor. C'est très important pour le premier contact avec vos "futurs cheveux", très important pour la manière dont vous allez envisagez cet essayage.

Avant ce rendez vous, faites un petit point sur ce que vous souhaitez : rester la même, garder les cheveux longs, changer de couleur, tenter une autre coupe...ne cherchez pas à tout prix le modèle qui correspondrait à ce que vous êtes ou à ce que vous voudriez être, dans un des nombreux catalogues qu'on vous aura remis. Vous allez avoir affaire à un professionnel : vous voir, vous écouter lui suffira pour vous présenter la sélection correspondant à votre besoin, à vos envies.

Si vous aviez les cheveux longs, ne changez rien ! En tout cas pas tout de suite !!

Certes, le passage par les cheveux courts sera obligé ... en fin de traitement, à la repousse et cela, c'est forcément plus positif que de les sacrifier à l'annonce de la maladie. Ne cumulez pas les douleurs, les peurs.

Les cheveux longs seraient plus désagréables à perdre que les plus courts, vous a-t-on dit... Psychologiquement, je ne crois pas et puis, quand vous avez trouvé le bon modèle, de la bonne longueur, rien ne vous empêche à ce moment là, et seulement là, de les couper très courts. Pour les autres, pour vous, dans leur regard ou dans le reflet d'un miroir, vous gardez la même image.

Et je pense que souvent cela rend plus forte, beaucoup plus forte !

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog